ATTENTION, vous êtes en train de parcourir une ancienne version de ce site. La nouvelle version est disponible ici

Cyclosport.com

Prochaines courses

 

Tour de Thailande (2.1)

--> du 01/04 au 06/04

 

Tour du Pays Basque (WT)

--> du 03/04 au 09/04

 

Circuit de la Sarthe (2.1)

--> du 04/04 au 07/04

 

Scheldeprijs (1.HC)

--> le 05/04

 

Paris-Roubaix (WT)

--> le 09/04

 

 

Suivez nous

Logo Facebook

Logo twitter

 

Logo CyclosportLogo Rivals Manager

Annonceurs

[Champions de demain] Interview : Christopher Blevins

Christopher Blevins

Christopher Blevins, lors du premier stage de l'équipe - photo by Davey Wilson

 

 

Avec Adrien Costa, Brandon McNulty et Neilson Powless, Christopher Blevins fait partie du renouveau du cyclisme américain, qui après quelques années de creux générationnel, semble prêt à retrouver des couleurs. A l'occasion de son arrivée au sein de l'équipe Axeon Hagens Berman, et de son passage chez les espoirs, le jeune coureur originaire de Durango, dans le Colorado, s'est confié à notre rédaction.

 

 

Bonjour Christopher, peux-tu tout d'abord te présenter à nos lecteurs ?

 

Bonjour, j'ai 18 ans, et je suis originaire de Durango, Colorado. Je fais mes études à l'Université Polytechnique de l'état de Californie, qui se situe à San Luis Obispo. J'ai une sœur Kaylee, qui est une ancienne professionnelle, et qui pratiquait le VTT. Mes deux parents roulent aussi, et même si ils n'ont jamais fait de compétition, ils ont joué un grand rôle dans mon arrivée dans ce milieu. Quelque chose d'insolite à propos de moi, c'est qu'une de mes passions est d'écrire des poèmes et des textes de Rap. Je fais ça depuis environ 5 ans.

 

Tu évoquais ton arrivée dans le monde du vélo, mais quand as-tu débuté exactement ?

 

J'ai commencé par le BMX lorsque j'avais 5 ans. J'ai fait quelques courses, puis je suis passé au VTT à l'âge de 10 ans, ce qui semble plutôt normal pour un gars originaire de Durango, qui est l'une des places fortes de la discipline aux États-Unis. La route est ensuite venue en complément de tout cela, et désormais, je me concentre sur cet aspect autant que sur le VTT.

 

Au vu de ton parcours, peux-tu nous dire quel type de coureur tu penses être ?

 

Je dirais que je suis plus un grimpeur, puisque l'apport du VTT m'a donné un peu plus de punch, ce qui fait que grimper est ce qui me convient le mieux.

 

Même si tu as participé à peu de courses sur route l'an passé, tu as été impressionnant notamment en République Tchèque, t'attendais-tu à afficher ce niveau ?

 

Je ne m'attendais certainement pas à cela. J'avais pris part à la course pour engranger de l'expérience, et surtout préparer les épreuves de VTT à venir. J'avais néanmoins une bonne forme dès le départ de la course, et les choses ont bien démarré. Cela m'a vraiment boosté en terme de confiance, et c'était un résultat qui m'a rendu heureux.

 

La technique et l'agilité de Christopher Blevins, capturée par Davey Wilson

 

On l'a dit, tu as participé à moins de courses UCI en 2016, quelle en est la raison ?

 

C'était juste une question de calendrier. Les mondiaux de VTT se déroulaient plus tôt qu'en 2015 à cause des Jeux Olympiques, ce qui a fait que je me suis concentré sur le VTT plus tôt dans la saison.

 

Après cette belle saison, tu as choisi de rejoindre Axeon Hagens Berman, pourquoi ce choix ?

 

Cela n'a vraiment pas été un choix compliqué pour moi. Je connais beaucoup de gars dans l'équipe, je sais que l'aide que la structure apporte est incroyable. Pour moi, c'est la meilleure chance de grandir et de progresser, mais aussi d'apprendre et de profiter de l'expérience des meilleurs coureurs de l'équipe.

 

En janvier, tu as pu rencontrer le staff et les coureurs, que peux-tu nous dire au sujet de l'ambiance au sein de l'équipe ?

 

C'est un très bon groupe. Tout le monde s'entend bien, que ce soit sur le vélo ou en dehors. Il y a beaucoup de nouveaux coureurs, mais les anciens font le maximum pour pouvoir nous intégrer et nous faire sentir bien au sein de l'équipe. Au vu de l'effectif, il y aura assurément beaucoup de bons résultats à venir pour l'équipe encore cette année.

 

Cette saison va être ta première chez les pros, quels seront tes objectifs ? Apprendre seulement, ou tenter d'obtenir quelques bons résultats ?

 

Mes attentes concernant 2017 incluent le fait de savoir que ce passage chez les pros est un processus d'apprentissage, et seulement la première saison d'un bloc de 4 ans. Je veux progresser sur les courses internationales, mais aussi devenir meilleur sur l'exercice chronométré. J'espère que les résultats viendront en même temps que l'apprentissage, mais l'idée, c'est vraiment de progresser. Si les résultats viennent avec, c'est génial, mais apprendre et engranger de l'expérience, c'est la priorité.

 

Tu l'as évoqué, tu as pour habitude de combiner route et VTT, est-ce que ce sera encore le cas cette année ?

 

Je vais effectivement toujours courir la saison de VTT, et participer à quelques épreuves de Coupe du Monde, puis aux mondiaux j'espère. Je considère que ces deux disciplines se complètent, et avec le bon équilibre je serai capable de faire les deux.

 

Premières sorties sous ses nouvelles couleurs pour Christopher - photo by Davey Wilson

 

As-tu déjà une idée de ton programme pour les mois à venir ?

 

J'en ai une petite idée oui. Normalement, je ferai quelques courses ici, aux États-Unis au printemps, puis je me rendrai en Europe à la fin du mois de mai pour participer à des épreuves sur route mais aussi en VTT. J'espère engranger de l'expérience pendant la partie américaine, et également aider mes coéquipiers. Je souhaite aussi me familiariser avec des courses plus longues, et être capable d'encaisser ces longues distances au mieux.

 

Pour conclure, si tu ne pouvais gagner qu'une seule course, laquelle choisirais-tu ?

 

Je choisirais probablement les Jeux Olympiques, que ce soit sur route ou en VTT. C'est quelque chose de spécial de représenter ton pays aux JO. Ce serait donc un des plus beaux moments de ma vie.

  • Aucun commentaire sur cet article.