ATTENTION, vous êtes en train de parcourir une ancienne version de ce site. La nouvelle version est disponible ici

Cyclosport.com

Prochaines courses

 

Tour de Thailande (2.1)

--> du 01/04 au 06/04

 

Tour du Pays Basque (WT)

--> du 03/04 au 09/04

 

Circuit de la Sarthe (2.1)

--> du 04/04 au 07/04

 

Scheldeprijs (1.HC)

--> le 05/04

 

Paris-Roubaix (WT)

--> le 09/04

 

 

Suivez nous

Logo Facebook

Logo twitter

 

Logo CyclosportLogo Rivals Manager

Annonceurs

[Champions de demain] Interview : Marc Hirschi

 

 

Après Ethan Hayter, c'est au tour de Marc Hirschi de répondre aux questions de Velo-Club.net. Pour nous, le jeune coureur suisse a accepté de se présenter et d'évoquer son futur dans le cadre des interviews destinées aux champions de demain.

 

 

Bonjour Marc, peux-tu tout d'abord te présenter à nos lecteurs ?

 

Bonjour à tous, le premier sport que j'ai pratiqué a été le football, où je jouais pour le club de notre village, et pendant la période où je jouais, je passais de plus en plus de temps sur mon vélo, ce qui fait que j'ai arrêté le foot à l'âge de 14 ans, pour me concentrer sur le vélo.

 

Est-ce tu avais un modèle parmi les coureurs pros à cette époque ?

 

Fabian Cancellara a toujours été mon idole, et c'est encore le cas maintenant. J'aime la manière avec laquelle il peut se concentrer sur la préparation d'un gros objectif.

 

On sait que ça peut être compliqué de jongler entre sport de haut niveau et études. Est-ce que tu suis toujours des études en parallèle du cyclisme ?

 

En ce moment, je suis un apprentissage qui concerne les sportifs en particulier. Je travaille 22 heures par semaine, et j'ai en plus 8 heures de cours à l'école. Pour l'instant, cela se passe bien, et je devrais avoir terminé mes études dans un an et demi, en espérant que tout se passe bien.

 

Tout ça combiné au cyclisme doit te donner un emploi du temps plutôt chargé, qu'en est-il de la vie sociale, est-ce facile de trouver le temps de voir tes amis ?

 

Sincèrement, je n'ai pas vraiment beaucoup de temps pour traîner avec mes amis, mais quand j'en ai vraiment l'occasion, j'apprécie ces moments-là. Néanmoins, pour moi, les courses, les voyages et les camps d'entraînement sont un peu comme des vacances, et c'est toujours super sympa de passer du temps avec mes co-équipiers. Nous nous amusons beaucoup.

 

Avant d'évoquer tes performances sportives, peux-tu indiquer à nos lecteurs, quel type de coureur tu penses être ?

 

Je pense être un grimpeur, avec également quelques qualités qui font que je suis un coureur complet.

 

Passons au sportif désormais, tu as été l'un des meilleurs juniors en 2016, t'attendais-tu à cela ?

 

Après une bonne première année chez les juniors en 2015, je m'y attendais oui. Mais avant cela, non, je n'aurais pensé être aussi performant que ça.

 

On l'a dit, tu as signé une très belle année 2016, mais quelle a été ta meilleur perf' à ton avis ?

 

Je pense que cela a été le titre de champion de Suisse, mais aussi le Trofeo Paganesi, où je tenais la meilleure forme de ma saison.

 

Tu roules aussi sur la piste, où tu as obtenu un titre de champion du monde en juillet dernier, est-ce un objectif de continuer dans cette discipline dans les années à venir ?

 

Dans le futur, je me concentrerai uniquement sur la route, parce que j'y vois plus d'opportunités en terme de carrière, même si je continuerai à m'entraîner avec l'équipe nationale. Néanmoins, je pense que la piste m'a beaucoup apporté, notamment dans la manière de fonctionner en tant qu'équipe, mais aussi par rapport à l'aspect technique.

 

Après deux saisons chez les juniors, tu vas rejoindre les rangs espoirs, au sein de la BMC Devo, peux-tu nous dire pourquoi tu as choisi cette équipe ?

 

Je suis très heureux de faire parti d'une grande équipe comme celle-ci. Je pense que la BMC Development Team est pour moi, la meilleure opportunité de progresser en tant que coureur et de passer ensuite professionnel. J'aime également la philosophie de l'équipe, mais aussi la manière dont elle fonctionne et met en valeur les jeunes coureurs.

 

Quels seront tes objectifs cette année ? Seulement apprendre, ou chercheras-tu également à signer quelques bons résultats ?

 

Cette année, je veux apprendre autant que possible, et l'un de mes principaux objectifs sera le Tour de l'Avenir. Pour moi, le plus important ne sera pas forcément de réaliser de bons résultats, mais plutôt d'engranger de l'expérience, notamment en terme de préparation pour les courses par étapes d'une semaine par exemple, et si à la fin les résultats viennent, ce n'en sera que plus beau.

 

Quid du futur à long terme, quel est ton rêve en tant que cycliste ?

 

Dans un futur proche, je veux tout d'abord passer en World-Tour, même si je sais qu'il y a un long chemin à parcourir jusque là, et que j'aurais à m'améliorer. Concernant mon grand rêve en tant que cycliste, c'est de gagner une étape du Tour de France.

 

Pour conclure sur une note plus légère, peux-tu nous dire quels sont tes passe-temps ?

 

Durant mon temps libre, j'aime aller au cinéma, ou aller en ville. J'aime aussi pratiquer d'autres sports, comme la natation, le tennis ou le foot. Parfois, j'apprécie également passer du temps à la maison et me relaxer.

  • Aucun commentaire sur cet article.