ATTENTION, vous êtes en train de parcourir une ancienne version de ce site. La nouvelle version est disponible ici

Cyclosport.com

Prochaines courses

 

Tour de Thailande (2.1)

--> du 01/04 au 06/04

 

Tour du Pays Basque (WT)

--> du 03/04 au 09/04

 

Circuit de la Sarthe (2.1)

--> du 04/04 au 07/04

 

Scheldeprijs (1.HC)

--> le 05/04

 

Paris-Roubaix (WT)

--> le 09/04

 

 

Suivez nous

Logo Facebook

Logo twitter

 

Logo CyclosportLogo Rivals Manager

Annonceurs

[Champions de demain] ITW : Mikkel Frolich Honoré

@lotto-soudal

 

Bonjour Mikkel, peux-tu tout d'abord te présenter à nos lecteurs ?

 

Bonjour, j'ai commencé le cyclisme lorsque j'avais 7 ans. Mon grand-père était cycliste, et c'est lui qui m'a donné l'envie de faire du vélo, tout comme mon grand frère qui roulait aussi.

 

Quels coureurs appréciais-tu lorsque tu étais plus jeune ?

 

Fabian Cancellara a toujours été un coureur que j'ai apprécié, de par sa manière de courir et sa force sur un vélo.

 

Est-ce difficile de jongler entre études et sport de haut niveau à ton âge ?

 

Je suis actuellement en troisième année de marketing et innovation du collège international de commerce au Danemark. Ce n'est pas toujours facile, mais je suis heureux d'être capable de combiner sport et éducation. C'est sympa d'avoir quelque chose qui te maintient occupé après un entraînement difficile. C'est mieux que de regarder la TV, ou de faire des trucs du genre. Cette année sera peut-être d'ailleurs plus compliquée, car je ne rentrerai au Danemark que pour mes examens, et je suis chanceux d'avoir une bonne communication avec mes enseignants, ce qui me permet de pouvoir travailler à distance. Je devrai d'ailleurs passer mon examen final cet été, et j'attends aussi ça avec impatience.

 

Et au niveau vie sociale ?

 

Maintenant je dois partir en Belgique, et je ne verrai donc plus ma famille et mes amis aussi souvent qu'auparavant. Cependant, je suis en accord avec ça, car j'ai de très bons co-équipiers, et une super famille d'accueil.

 

Avant d'évoquer tes performances, peux-tu nous dire quel type de coureur tu es ?

 

C'est une question compliquée ! Je ne me connais pas encore moi-même, donc je ne sais pas trop comment je suis supposé répondre à la question ! Je dirais que je suis un coureur complet, qui peut grimper quand les bosses ne sont pas trop longues, et qui sprint très bien en petit comité.

 

Quel est ton regard sur ta saison 2015, la dernière chez les juniors ?

 

Je suis satisfait de ma première partie de saison, mais j'ai subi beaucoup de chutes à l'entraînement pendant l'été, ce qui m'a fait un peu perdre la forme. Je suis donc un peu déçu de la seconde partie d'année, car j'aurais pu mieux faire. Cependant, je suis globalement content de mes résultats et de ma progression.

 

Quel est ton meilleur souvenir l'an dernier ?

 

Pour moi, c'est la victoire lors de la première étape de la manche de Coupe des nations au Morbihan.

 

Malgré de très bons résultats, tu n'as pas été retenu pour Richmond, pourquoi selon toi ?

 

A vrai dire, je n'ai pas vraiment de réponse, même si je dois dire que le niveau est très relevé au Danemark dans les catégories de jeunes. Cependant, au vu de mes résultats sur les courses internationales, j'avais le sentiment de mériter une place au sein de la sélection.

 

Comme de nombreux talentueux juniors, tu as décidé de rejoindre l'équipe Lotto-Soudal U23, pourquoi ce choix ?

 

L'équipe a un programme vraiment complet, et une bonne réputation du côté des espoirs. J'avais également d'autres possibilités, mais j'ai considéré que c'était la bonne place pour me développer en tant que coureur. Quoiqu'il en soit, c'était mon choix et on ne peut pas savoir si c'est la bonne décision avant la fin de la saison.

 

 

Quels sont tes objectifs cette année ? As-tu déjà ciblé quelques courses ?

 

Je n'ai pas d'objectifs spécifiques, car je ne sais pas à quel point la marche entre les juniors et les espoirs est difficile. Mes objectifs pour le moment seront juste de progresser et d'aider au mieux l'équipe. Plus tard dans la saison, lorsque je me serais adapté à la catégorie U23, je commencerai peut-être à me fixer des objectifs.

 

J'imagine que comme chaque jeune coureur, tu rêves de passer professionnel, mais y a t-il une équipe que tu aimerais rejoindre, ou une course que tu aimerais gagner plus tard.

 

Je dirais qu'une équipe comme Giant-Alpecin pourrait très bien me convenir, notamment par rapport à leur politique de développement des jeunes coureurs. Concernant les courses que je rêve de gagner, ce n'est pas facile, car je ne sais pas vraiment quel type de coureur je serai. Je dirais cependant l'un des 5 monuments, ou les championnats du monde.

 

Quel est ton regard sur le cyclisme danois, qui au fil des années semble de plus en plus s'affirmer ?

 

La fédération danoise de cyclisme fait de gros efforts pour le développement des jeunes, et on le voit notamment par rapport au fait que nous avons des équipes nationales des U17 jusqu'aux U23. Nous avons d'ailleurs vu durant les deux dernières saisons que le système fonctionnait bien.

 

Pour conclure cette interview, peux-tu nous livrer ton sentiment sur les récentes affaires de “dopage mécanique” ?

 

Je pense que c'est très tragique pour notre sport. Cependant, je suis satisfait de voir que l'UCI s'empare du dossier, et que les méthodes de détection des moteurs fonctionnent.

  • Aucun commentaire sur cet article.